Guinée: Former les contributeurs pour la numérisation de l’ensemble du territoire

 

En république de Guinée,il existe une forte carence en matière de données géographiques notamment sur OpenStreetMap (OSM). En effet, la plupart des localités du pays n’y figurent pas d’autant plus que les voies routières numérisées contiennent assez d’erreurs et d’incohérences. C’est pour cette raison que pendant la crise épidémique Ebola, les humanitaires ont peiné à planifier efficacement et à temps leurs actions. Cela a résulté de la propagation de l’épidémie au niveau national et même international causant plusieurs milliers de morts. Pour prévenir ce genre de situation, la numérisation de l’ensemble du territoire s’avère essentielle, d’où l’organisation d’activités de présentations, de formations et de productions de données géographiques sous OSM. Ces activités visent à promouvoir l’utilisation mais aussi et surtout la production de données géographique sous licence libre (ODbL).

Les participants en phase de pratique 

C’est dans ce contexte que j’ai organisé (Diallo Abdoulaye Ibn Ismaël) une séance de renforcement de capacités pour certain membres de la communauté OSM de Guinée et de l’ONG GeoSynapse ayant des lacunes dans la production avancée de la données avec le logiciel JOSM, les 25 et 26 Octobre 2018 au sein des locaux du Cabinet Enviro-Africa sis à Matoto Khabitaya, dans la commune de Matoto (Conakry).

L’activité avait pour objectif entre autre d’approfondir les connaissances de ces membres en matière de production avancée de données de qualités sur la plateforme OpenStreetMap et la détection ainsi que la correction des erreurs couramment commise par les contributeurs de niveau débutants. Elle visait également le renforcement des connaissances sur les tags et la classification des routes selon le Highway Tag Africa du wiki d’OSM.

L’activité a connu la participation de dix (10) membres dont six (06) femmes et quatre (04) hommes, pour dire que la participation féminine occupe une place importante dans les activités que nous organisons.

Pendant l’activité, après avoir présenté le validateur des données dans JOSM , Mlle Fatoumata Binta BALDE, enthousiaste de la cartographie numérique libre OpenStreetMap a dit être étonnée de savoir qu’il existe un outil automatique de détection et de correction des erreurs. Elle compte s’en servir pour accroitre ses future contributions.

Au terme d’une journée de théorie et d’une de pratique en production de données à travers la numérisation sous le logiciel libre JOSM, l’activité a permis d’inculquer à ces participants la maitrise du mapping avancé. Nous avons d’ailleurs mis à profit l’occasion pour cartographier la zone de Boké, une région de la république de Guinée où l’activité intense d’extraction minière cause d’énormes dégâts sur l’environnement de la région qui impacte négativement la vie des populations locales. Des données qui ont ensuite été exportées sur la plateforme OSM pour un usage libre.