En Côte d’Ivoire, le LEJEPAD veut promouvoir des élections apaisées en faisant  débattre des candidats à la mairie de Port-Bouët.

Dans le cadre des élections locales partielles couplées régionales/municipales du 16 décembre 2018, le coordonnateur national du Leadership Jeune pour la Paix et le développement en Afrique section Côte d’Ivoire (LEJEPAD-Côte d’Ivoire), monsieur YEO FANGANRIGA KARIM, a bénéficié d’un appui de la CAFDO pour l’organisation d’un débat démocratique avec les candidats à la mairie de Port-Bouët.  Ce débat a eu lieu le jeudi 13 décembre, au centre pilote de Port-Bouët à Abidjan. Il était diffusé en direct sur les réseaux sociaux des sections ivoirienne, burkinabè et guinéenne du Leadership Jeune pour la Paix et le développement en Afrique.

Le coordonnateur national de LEJEPAD-Côte d’Ivoire et le journaliste Frédéric Bouikako,animateur du débat. Ph: Yeo F. Karim

Les élections locales couplées régionales/municipales en Côte d’Ivoire ont lieu le 13 décembre 2018. Suite aux violences dans la commune de Port-Bouët, la chambre administrative de la Cour suprême a invalidé les résultats dans la commune de Port-Bouët le 30 novembre ainsi que dans les communes de Bingerville, Grand-Bassam, Rubino, Boko, Lakota et Port-Bouët ainsi que dans les régions du Guémon et  Lôh-Djiboua.

 

L’esprit de ce débat était de contribuera à des élections apaisées et à une participation massive des populations à l’élection de leur maire. Les candidats ayant répondu à l’invitation ont d’entrée de jeu présenté les raisons qui les ont poussés à faire acte de candidature. Ils ont par la suite déroulé leur programme pour la commune notamment l’assainissement, l’insertion des jeunes et l’éducation.

S’exprimant au terme du débat, le coordonnateur national du LEJEPAD-Côte d’Ivoire s’est réjoui du débat démocratique avant d’inviter les populations à sortir massivement le 16 décembre pour aller faire leurs choix dans les urnes.

 

Les participants au débat démocratique. Ph: Yeo F.Karim