A Koubri, commune rurale du Burkina Faso, l’Association Beog Neeré forme les acteurs communaux aux données ouvertes

Le 18 décembre 2018 s’est tenue dans la salle de réunion de la Commune de Koubri une formation suivie d’un plaidoyer sur le thème : Données ouvertes et collectivités locales. L’activité a vu la participation d’environ quarante (40) personnes dont la moitié était des femmes. Ce sont principalement les Conseillers Villageois de Développements (CVD), les Conseillers Municipaux (CM) qui sont des acteurs prépondérants de développement de la commune.

Financée par la CAFDO (La Communauté d’Afrique Francophone sur les Données Ouvertes) et menée par l’association BEOG NEERE, a  débutée par une “introduction aux données ouvertes : enjeux et intérêt de l’ouverture des données au niveau local”. Ensuite des travaux de groupe ont été organisés pour identifier des jeux de données au niveau local.

Dans l’introduction aux données ouvertes, des définitions très simples ont été trouvées pour permettre aux participants de pouvoir s’approprier le concept de donnée ouverte, de pouvoir discerner données et informations et pouvoir  se convaincre de l’intérêt d’un plaidoyer pour l’ouverture des données qui leurs seront bénéfique. Tous les échanges ont aussi été faits en Français et en Mooré, la langue commune des participants.

L’identification des jeux de données au niveau local s’est faite en organisant les participants en deux groupes. Chaque groupe a travaillé pour sur la question suivante : Quelles sont les besoins prioritaires en terme de données et dans la perspective du développement local de la commune rurale de Koubri. Au sortir de ces travaux de groupes, les jeux de données concernant la cartographie des services sociaux de base (points d’eau, centre de santé, école) ont été considérées comme besoin prioritaire. Un jeu de donnée qui est aussi ressorti dans les deux groupes est celui relatif au foncier et au cadastre de la commune.

 

En rappel, cette activité est partie du constat qu’il y a :

  • Une absence de stratégie de données ouvertes dans les communes du Burkina Faso;
  • Une faible participation citoyennes des citoyens sur la base de l’évidence;
  • Une faible connaissance des notions en Données ouvertes et Gouvernement ouvert au niveau local;
  • Une opportunité du Partenariat pour le Gouvernement Ouvert (PGO) local

C’est avec satisfaction que les participants sont répartis de la première journée de l’Open Data à Koubri vers 16h. Ils ont exprimé leur désir de commencer un projet d’ouverture des données locales en mettant l’accent sur la réutilisation des données pour le développement de la commune.